Lexique - Bureau international

Les termes et définitions contenus dans ce lexique visent à vous aider à mieux saisir le sens de certains termes utilisés à l'Université d'Ottawa, au Bureau international et dans les facultés. 

Types d'étudiants
TitreDescription
Étudiant chercheur invitéÉtudiant qui effectue un stage de recherche à l’Université d’Ottawa et qui vient d’un autre établissement d’enseignement (canadien ou étranger).
Étudiant d’échangeÉtudiant d’un établissement partenaire qui participe à un programme d’échange basé sur une entente conclue entre l’établissement d’origine de l’étudiant et l’Université d’Ottawa. 
Étudiant international Étudiant originaire d’un pays autre que le Canada, sans citoyenneté canadienne ou résidence permanente, et qui fait l’objet de droits de scolarité internationaux. Dans certains cas, à compter de l’année scolaire 2014-2015 (mai 2014), l’exonération partielle des droits de scolarité permet aux nouveaux étudiants internationaux de payer les mêmes droits de scolarité que les citoyens canadiens et les résidents permanents, selon les conditions suivantes :
  • Programmes de premier cycle (baccalauréat)
Être admis et inscrit à temps plein à l’Université d’Ottawa, être inscrit à un programme d’études offert en français et suivre au moins neuf crédits (trois cours) par session donnés en français.
  • Programmes d’études supérieures (maîtrise et doctorat)
Être admis et inscrit à temps plein à l’Université d’Ottawa, détenir un diplôme d’études secondaires ou postsecondaires en français d’une durée minimale de deux ans, ou être admis à un programme d’études de l’Université d’Ottawa offert uniquement en français.
Étudiant parrainéÉtudiant dont les études à l’Université d’Ottawa sont financées de façon complète ou partielle par son gouvernement ou par un tiers. Cette aide financière inclut souvent les droits de scolarité, les frais accessoires, l’assurance maladie et les frais de subsistance.
Étudiant Ph.D. « Sandwich » Étudiant inscrit à l’Université d’Ottawa pour une durée prédéterminée de trois à douze mois. L’étudiant doit être inscrit à un programme de doctorat et compléter une partie de sa recherche à l’Université d’Ottawa. L’étudiant obtient son grade de son établissement d’attache.
Étudiant spécialPersonne à qui l’Université permet de s’inscrire à des cours de premier cycle en vue d’obtenir des crédits, mais qui ne postule pas pour un grade, certificat ou diplôme de premier cycle de l’Université d’Ottawa. Pour en savoir plus, visitez le site Web des Étudiants spéciaux
Étudiant 3+2 ou 3+1+2 (aussi appelé 3+3)Étudiant ayant terminé trois (3) années d’études dans son établissement d’origine (partenaire de l’Université d’Ottawa) qui s’inscrit à une 4ième d’études à l’Université d’Ottawa lui permettant de compléter les exigences du grade de son établissement d’origine et qui sert d’année préparatoire à la maîtrise (un an). Après cette année d’études ces étudiants sont admissibles à la maîtrise (un à deux ans, selon le programme d’études) à l’Université d’Ottawa. L’établissement partenaire décerne le diplôme de baccalauréat et l’Université d’Ottawa décerne le diplôme de maîtrise. 
Niveaux d'études
TitreDescription
Premier cycle (3-4 ans) Études universitaires menant au baccalauréat ou à un certificat de premier cycle. Les études de premier cycle constituent l’étape suivant l’obtention du diplôme d’études secondaires (ou l’équivalent dans le cas d’études à l’extérieur du Canada). Le grade correspondant appartient à l’une des catégories suivantes :  
  • Baccalauréat (3-4ans)
    Grade obtenu au terme d'un programme d'études de premier cycle de trois ou quatre ans (90 ou 120 crédits). Il peut s'agir d'un baccalauréat général, bidisciplinaire, professionnel ou spécialisé.
  • Certificat 
    Programme d’études autonome de premier cycle comportant au moins 30 crédits qui donne droit à une attestation (certificat de premier cycle) autorisée par le Sénat de l’Université. Ces programmes permettent d’acquérir des connaissances dans un domaine particulier, mais ne mènent pas au baccalauréat.
Deuxième et troisième cycles (1-4 ans)  Études universitaires menant à un certificat d’études supérieures, à une maîtrise ou à un doctorat. Les études de deuxième et troisième cycles ont lieu après l’achèvement d’un programme de premier cycle au sein d’un établissement reconnu. Les grades de deuxième et troisième cycles sont les suivants :  
  • Diplôme (1 an)
    Correspondant à 15 crédits universitaires, programme abrégé qui permet d’aller directement au vif du sujet. Les cours choisis s’échelonnent sur une année scolaire, c’est-à-dire deux sessions.
  • Maîtrise (1-2 ans)
    Grade obtenu au terme d’un programme d’études de deuxième cycle.Il faut préalablement un baccalauréat pour être admissible à la maîtrise. Normalement de deux ans, la durée varie selon le choix de l’étudiant de faire soit une thèse, un mémoireou un stage. La première année est habituellement constituée de cours et l’année suivante est consacrée à la rédaction d’une thèse ou d’un mémoire. 
  • Doctorat (Ph.D.) (4-5 ans) 
    Grade obtenu au terme d’un programme d’études de troisième cycle.Niveau d’études le plus élevé, le doctorat succède à la maîtrise et s’échelonne sur une période de 4 à 5 années. Typiquement, les deux premières sont consacrées aux cours relatifs au sujet d’étude, et les deux ou trois années suivantes, à la rédaction de la thèse.
Termes administratifs

Il est fortement recommandé de consulter la liste complète des termes administratifs et scolaires.

TitreDescription
AdmissionAutorisation de s’inscrire à un programme d’études à l’Université d’Ottawa. L’admission n’est valide que pour la session indiquée dans l’offre et est annulée s’il n’y a pas d’inscription de la part de l’étudiant. 
Année d’études

Période équivalant généralement à 24 crédits obtenus (ou à deux sessions à temps plein) qui peut cependant varier selon les programmes ou les facultés.

1re année : 0-23 crédits
2e année : 24-53 crédits
3e année :  54-80 crédits
4e année : 81-120 + crédits

Année universitaire / année scolaireExpression courante désignant la période comprise entre le début de la session d’été (mai) et la fin de la session d’hiver (avril).
InscriptionActe par lequel un étudiant est formellement inscrit à un ou plusieurs cours. L’inscription peut se faire en ligne sur Rabaska ou par un membre du personnel de l’Université d’Ottawa. 
Codirection de thèse (doctorat) Partage du suivi scientifique du doctorant par un directeur de thèse et un codirecteur. Le codirecteur a les mêmes droits et responsabilités que le directeur de thèse. Le choix d’un codirecteur de thèse n’est pas obligatoire.
Faculté 

Une des dix principales unités scolaires de l’Université d’Ottawa :

  • École de gestion Telfer
  • Faculté des arts
  • Faculté de droit (sections de Droit civil et de Common Law)
  • Faculté d’éducation
  • Faculté des études supérieures et postdoctorales
  • Faculté de génie
  • Faculté de médecine
  • Faculté des sciences
  • Faculté des sciences de la santé

Faculté des sciences sociales

Faculté d’accueil

Unité scolaire pour laquelle l’admission ne nécessite pas d’études postsecondaires préalables. On compte six facultés d’accueil à l’Université d’Ottawa :

  • École de gestion Telfer
  • Faculté des arts
  • Faculté de génie
  • Faculté des sciences
  • Faculté des sciences de la santé
  • Faculté des sciences sociales
Lettre de permission Autorisation écrite permettant à un étudiant ou une étudiante de suivre des cours dans un autre établissement et de transférer les crédits ainsi obtenus au programme où il est inscrit à l’Université d’Ottawa. Pour en savoir plus, consultez le formulaire de Lettre de permission
Campus satelliteCampus délocalisé par rapport à l’université mère. Pouvant être situé dans une autre ville, province ou pays, ce campus est souvent plus petit que le campus principal de l’établissement. Les campus satellites peuvent partager les mêmes administrations, mais se distinguer par leurs budgets, ressources et autres organes directeurs.
Internationalisation
TitreDescription

Apprentissage par l’engagement communautaire – AEC (Centre d’engagement mondial et communautaire – CEMC)

Programme scolaire et type d’apprentissage expérientiel dans lequel les étudiants contribuent à leur communauté en participant à des placements approuvés par leur professeur et liés aux objectifs de leur cours, et produisent un travail de réflexion qui correspond à ces objectifs. Les étudiants doivent effectuer 30 heures d’AEC pour les cours offerts à l’automne et à l’hiver, et 20 heures pour les cours offerts à l’été.

Bénévolat à l’international

Stage étudiant non rémunéré à l’étranger qui peut être organisé par un organisme tiers. Faire du bénévolat à l’étranger diffère de l’apprentissage par le service ou l’apprentissage expérientiel à l’étranger, puisque l’objectif principal ne porte pas nécessairement sur l’apprentissage (la formation) des étudiants.

Internationalisation

Processus d’intégration d’une dimension internationale et interculturelle dans l’enseignement et l’apprentissage, la recherche et les fonctions de service des universités et des établissements d’enseignement postsecondaires. L’internationalisation peut se décliner selon différents volets :

 

  • Internationalisation du campus
    Activités qui favorisent une perspective internationale dans les activités scolaires, parascolaires ou extrascolaires et qui ne nécessitent pas de voyage étudiant à l’extérieur du pays de l’établissement d’origine.
  • Internationalisation du curriculum 
    Activités d’enseignement et d’apprentissage qui favorisent une perspective internationale au sein des cours et des programmes d’études.

Programme des étudiants parrainés (PEP) – Bureau international

Programme centralisé du Bureau international qui facilite la communication entre les étudiants parrainés, les parrains, et les facultés et départements de l’Université d’Ottawa.

Programmes collaboratifs : programmes 3+2 ou 3+1+2 (aussi appelé 3+3)

Programmes permettant aux étudiants ayant terminé trois (3) années d’études dans son établissement d’origine (partenaire de l’Université d’Ottawa) de s’inscrire à une 4ième d’études à l’Université d’Ottawa permettant de compléter les exigences du grade de l’établissement d’origine et aussi qui sert d’année préparatoire à la maîtrise (un an). Après cette année d’études ces étudiants sont admissibles à la maîtrise (un à deux ans, selon le programme d’études) à l’Université d’Ottawa. L’établissement partenaire décerne le diplôme de baccalauréat et l’Université d’Ottawa décerne le diplôme de maîtrise.

Ententes internationales
TitreDescription

Consortium 

Groupement composé de tous les partenaires (universités et autres établissements d’enseignement postsecondaire) participant à un projet commun.

Convention de mobilité étudiante 

Accord ou annexe au protocole d’entente général précisant les détails afférents à la mobilité étudiante et professorale entre les établissements partenaires. La convention peut prendre les formes suivantes :

 

Cadre : Entente ouverte à toutes les disciplines/facultés (exceptions occasionnelles : École de gestion Telfer, Faculté de médecine, Faculté d’éducation, Faculté des sciences de la santé). Il s’agit du type d’entente la plus fréquente signée par l’Université d’Ottawa.

Restreinte : Entente restreinte à une discipline ou à une faculté.

Marco-Polo: Entente restreinte à une discipline pour laquelle les cours sont prédéterminés par l’unité scolaire concernée à l’Université d’Ottawa. Les étudiants ne faisant pas partie de cette discipline ne peuvent pas se prévaloir d’un échange par ce type d’entente.

Convention de recherche 

Accord principal ou annexe au protocole d’entente stipulant les détails afférents à la collaboration en recherche entre établissements partenaires.

Déclaration d’intérêt 

Déclaration par écrit de l’intérêt pour un partenariat éventuel signé par la partie intéressée et confirmant son intention de fournir des livrables ou d’agir sur un projet.

Ententes d’échanges internationaux (ententes de mobilité étudiante) 

Accords favorisant la coopération en matière d’éducation et de formation pour les étudiants de l’Université d’Ottawa et les établissements partenaires, en leur permettant de participer à un échange réciproque durant une ou deux sessions de cours. 

Établissements partenaires 

Établissements d’enseignement supérieur ou postsecondaire étrangers qui ont conclu un accord d’échange avec l’Université d’Ottawa.

Lettre d’intention 

Lettre signée par toutes les parties intéressées (partenaires) confirmant leur intention de signer un protocole d’entente pour des activités d’intérêts communs à une date ultérieure.

 

Protocole d’entente général

Convention signée entre deux parties dans laquelle sont établis les obligations et les droits respectifs de chacune des parties. Le protocole général est accompagné d’une convention de mobilité plus détaillée mettant en œuvre des activités ou des programmes précis de mobilité étudiante et professorale.

Types de mobilité
TitreDescription

Cotutelle de doctorat 

 

Possibilité d’effectuer ses études doctorales à la fois à l’Université d’Ottawa et dans une autre université (hors Ontario). Le doctorant, dirigé conjointement par un directeur de thèse dans chaque établissement, fréquente les deux établissements en alternance. L’étudiant ne fait habituellement qu’un seul examen de synthèse, et rédige une thèse qui ne sera soutenue qu’une seule fois devant un jury désigné par les deux établissements partenaires. Un grade reconnu par les deux universités est décerné au candidat, et les deux diplômes portent la mention de la cotutelle.

Cours de recherche terrain

Activités de recherche effectuées à l’international dans lesquelles les étudiants ont la possibilité de mener une étude indépendante et d’assister à des cours et conférences portant sur des questions particulières liées au pays. Ces cours représentent six crédits pour les étudiants du premier cycle et trois crédits pour les étudiants du deuxième cycle.

Double grade 

Grade qui répond aux exigences des établissements d’accueil et d’origine, et permettant de recevoir deux grades, soit un de chaque établissement.

Mobilité du personnel administratif 

Toute activité dans laquelle le personnel administratif participe au sein d’établissements d’enseignement hôtes afin d’obtenir une expérience professionnelle visant à cerner des pratiques exemplaires et à approfondir ses compétences et connaissances en ce qui a trait à l’international. Pouvant aller d’une à deux 2 semaines, le séjour à l’étranger peut prendre diverses formes, telles que des visites d’observation en situation de travail, des ateliers ou encore stages organisés par l’établissement partenaire.

Mobilité étudiante asymétrique

Toute activité dans laquelle un étudiant participe au sein d’établissements d’enseignement hôtes afin d’obtenir des crédits ou une expérience de bénévolat, de recherche, de stage ou d’enseignement, particulièrement à l’international. S’effectue dans le cadre d’ententes bilatérales d’échanges étudiants qui ne reposent pas sur un principe de réciprocité. 

Mobilité étudiante symétrique

Toute activité à laquelle un étudiant participe au sein d’établissements d’enseignement hôtes afin d’obtenir des crédits ou une expérience de bénévolat, de recherche ou de stage, particulièrement à l’international. S’effectue dans le cadre d’ententes bilatérales d’échanges étudiants reposant sur le principe de réciprocité (mobilité symétrique), selon le nombre d’étudiants accueillis par l’établissement partenaire et l’établissement hôte.

Types d’échanges et de stages
TitreDescription

Programme d’échange d’été 

 

 

Programme qui permet aux étudiants de suivre des cours à temps partiel à l’extérieur du pays pendant l’été, sans avoir à payer les droits de scolarité normalement exigés auprès des étudiants étrangers.

Programme d’échange national et international 

 

Programme offert aux étudiants inscrits à l’Université d’Ottawa et leur permettant de poursuivre des études dans une autre université canadienne ou à l’étranger pendant une session ou une année scolaire.

Programme d’enseignement à l’étranger pour les candidats au doctorat (PEED)

Programme permettant aux participants d’acquérir une expérience de travail hors du cadre des assistanats en enseignement offerts sur le campus. Ce stage professionnalisant constitue une plus-value dans leur parcours de futurs professeurs et chercheurs puisqu’ils seront appelés à assumer les fonctions d’un professeur invité à l’étranger. Aucun crédit n’est obtenu dans le cadre de ce programme.

Stage coop national ou international 

 

Dans le cadre du régime d’enseignement coopératif de l’Université d’Ottawa, type de stage rémunéré en milieu de travail permettant à l’étudiant d’appliquer les concepts appris en classe, au Canada ou à l’étranger. Après un peu plus de quatre années d’études, l’étudiant obtient non seulement un diplôme indiquant sa participation au régime coop, mais aussi un CV enrichi de plus ou moins 16 mois d’expérience dans son domaine d’études et un réseau de contacts.

Stage d’été en recherche à l’international pour étudiants du premier cycle (SERI) 

 

Stage permettant aux étudiants de premier cycle de se joindre à une équipe de recherche et d’effectuer un stage de deux à trois mois pendant l’été (mai à juillet). L’étudiant reçoit une bourse en fonction de la durée du stage.

Stage à l’étranger 

 

Stage généralement effectué dans un poste quasi professionnel, où le principal objectif est la formation. Les stages peuvent être crédités ou non crédités, et rémunérés ou non rémunérés.

Stage postdoctoral

Stage considéré comme une période d’apprentissage en vue d’une carrière à temps plein comme universitaire ou chercheur, et non comme une source d’emploi continu. Les recherches sont effectuées sous la direction d’un membre du corps professoral de l’Université ou de l’un de ses instituts affiliés. Les stagiaires, qui sont rémunérés grâce à une bourse ou à allocation de recherche versée par leur directeur de recherche, sont libres de publier les résultats des recherches effectuées pendant la période. La durée minimale d’un stage postdoctoral est environ de six mois. L’inscription initiale à un stage postdoctoral à l’Université d’Ottawa devrait commencer au plus tard quatre ans après l’obtention du doctorat.

Haut de page